Actualités Politech : Politech-Gabès a organisé un séminaire de formation sur : « La promotion des technopoles et des pôles de compétitivité : les techniques et les moyens de réussite», les 10 et 11 Mai à Gabès

Un séminaire de formation a eu lieu à Gabès durant les journées du 10 et 11 mai 2016 dans l’un des hôtels de la ville de Gabès. Il a été organisé par la Société de Gestion du Pôle Technologique de Gabès, « Tunisia Technoparks », le Pôle Technologique français « cd2e » basé à Lille et l’Institut Français de Tunis. Ce séminaire a réuni des cadres supérieurs de différentes Technopoles de Tunisie ainsi que des Directeurs du Groupe Chimique Tunisien.
Le programme, réparti en deux journées, avec quatre conférences, des animations vidéo et des débats extrêmement riches a été animé par Messieurs Ezzedine Ounis (enseignant à l’ENIG) avec trois conférences et M. Carlos Pereira (Directeur au Pôles Technologique de Lille) avec une conférence. En voici les intitulés :

M. Ezzedine Ounis :

1- « La gouvernance dans les pôles technologiques ».

2- « Les outils de base d’une stratégie de communication ».

3- « La communication interne dans les pôles technologiques ».

M. Carlos Pereira :

« Les différents modes de communication que doit gérer un cluster ».
Concernant la gouvernance, M. Ounis a précisé au départ que les sociétés de gestion des technopôles jouent un rôle d’animateurs de l’écosystème technopolitain qu’elles développent ; elles sont également appelées à rayonner sur leurs territoires pour stimuler le transfert des connaissances et des technologies et renforcer le travail collaboratif à travers l’ingénierie des projets de R&D (Recherche et Développement) et les initiatives de clusterisation en particulier.
Obéissant au seul cadre réglementaire des sociétés privées, les sociétés de pôles de compétitivité fonctionnent difficilement, sauf au prix de longues démarches auprès des pouvoirs publics qui s’avèrent préjudiciables en termes d’efficacité.

1118

Leur spécificité comme société privée d’intérêt public, ou réalisant des missions de service public par délégation, doit être reconnue dans le cadre réglementaire tunisien. Toute société qui gère un Pôle technologique devrait mettre en place un code de conduite destiné aux dirigeants et aux employés. Ce code doit prendre la forme de normes écrites destinées à diffuser les valeurs de base du management telles que la responsabilité, l’intégrité, la transparence, la loyauté, l’équité, le respect de la personne et de l’environnement.

Ce code, s’il est respecté, garantit une éthique dans la conduite des affaires et un bon climat de travail.

  1. Ounis a, par la suite, rappelé les principes fondamentaux de ce code tout en insistant sur les nouvelles dispositions et les amendements du nouveau Code des Sociétés Commerciales telles qu’il a été mis à jour dans sa version de 2014. Il a, par ailleurs, mis en exergue les rôles qui incombent aux auditeurs et aux commissaires aux comptes an matière de transparence financière et fiscale.

Concernant les outils de la stratégie de communication, M. Ounis a largement développé toute la panoplie des moyens classiques et modernes des stratégies offensives et défensives qui pourraient être utilisées par les Pôles Technologiques et les Pôles de Compétitivité en Tunisie en vue de mieux faire connaître leurs projets et programmes.

Dans sa troisième intervention, M. Ounis a largement détaillé la typologie des problèmes de la communication interne au sein des Technopôles et qui ne diffèrent guère de ceux que l’on rencontre dans les autres formes de sociétés et entreprises.

Il a surtout passé en revue les moyens modernes qui ont été développé par la

psycho-sociologie des groupes ainsi que par les spécialistes de la communication en vue de résoudre les différentes typologies de conflits aussi bien latents qu’apparents.

Quant à la communication de M. Carlos Pereira qui représentait le Pôle Technologique « cd2e » de Lille (France), elle s’est attelée à démontré les différentes expériences de ce Pôles et qui reposent sur la valorisation des nouvelles sources d’énergie ainsi que les nouveaux matériaux sujets à différentes expérimentations au niveau de leurs utilisations et leurs cycles de vie. Il a insisté que le fait « d’ouvrir » ces nouvelles expérimentations au large public est considéré en soi comme une forme de communication non classique ayant une valeur de conviction à une large échelle.

Le séminaire s’est clôturé sur une ambiance conviviale avec la distribution des attestations de participations et tous les documents utilisés durant ces deux journées. Il faut signaler, à cet égard, le grand travail qualitatif effectué par toute l’équipe de la Société du Pôle Technologique de Gabès et à sa tête son PDG, M. Mohamed Razak Jeday, et qui a fait le témoignage d’une grande satisfaction de tous les invités de ce séminaire auquel a assisté lors de sa clôture, M. Idoudi Wannassi, PDG du Pôle de Compétitivité de Gafsa.

1119
1120

Les commentaires sont fermés.